La livraison est GRATUITE pour toute commande supérieure à 60€

LE MARATHON DE PARIS - On vous explique le parcours

Publié par Jean Baptiste le

LE MARATHON DE PARIS - On vous explique le parcours

Epreuve mythique, la plus importante de France, devenue très prisée des runners du monde entier, le marathon de Paris continue d’attirer toujours plus de coureurs, avec une organisation bien huilée (pour la course comme sur la Run Experience ou l'on retire les dossards les jours precedent la course) et maintenant partie intégrante des gros évènements du calendrier international.

Celui qui sera un peu « fou » serait enchainer d’ailleurs le marathon de Rome le 27 mars, puis le dimanche suivant le marathon de Pari c'est pourtant ce que font beaucoup de coureurs étrangers venant d’Asie ou d’Amérique qui tenteront le combo, pour en prendre tout simplement plein les yeux et repartiront avec leur dossard mythique !

Analysons un peu le parcours du Schneider electric puisque le naming a aussi touche cette course. Pour ceux qui le pourront, faites un tour en vélo de reperage le week end précédent, ou même le samedi avant l’épreuve, cela permet de bien mémoriser le parcours et les moments clés, car oui, le marathon de Paris n’est pas le plus difficile, beaucoup y ont d'ailleurs leur record, mais il est aussi bien plus complexe que bon nombre de parcours nationaux et internationaux (Berlin, Londres, Séville, Dubaï…) , rentrons un peu dans le détail.

La fameuse distinction Rive Droite/Rive Gauche existe sur cette course ! Le 42,195km du parcours sont ainsi situés uniquement sur la rive droite de la capitale parisienne. Commençons par un retour d’expérience, ne vous affolez pas si en sortie du Bois de Vincennes, on vous annonce que le 1er coureur (généralement du Kenya) vient d’arriver, il y aura de toute façon beaucoup de monde devant vous, et beaucoup de monde…derrière vous !

N'oubliez pas 30 minutes avec le depart de prendre Stimium® PreWorkOut Max pour un max de force et d'energie et un stick de Stimium® Mc3 .

KM1- KM7: LE DEPART

Commençons par le commencement, le départ en met plein la vue sur les Champs Elysées, même si vu l’horaire matinal, la foule n’est pas encore au rendez-vous. Comme toujours, ne pas se laisser griser par le départ, la foule, même si vous avez choisi le sas de départ de 3h30, vous allez voir autour de vous des « avions » partir sur des bases de 3h, surtout qu’on part dans le « bon sens », c’est-à-dire vers l’est, en descente sur les champs Elysées, et très souvent, avec le vent dans le dos ! Pour peu qu’on se soit bien entraîné auparavant (voir ici), on aura en plus l’impression de voler sur ces 1ers kilomètres après avoir ralenti la cadence des entrainements sur les 10 derniers jours. Après, il a fait un peu froid au départ, on a attendu dans le sas, on attend ce moment depuis des semaines, il est normal que les fauves en cage se dégourdissent un peu les jambes, mais il faudra vite revenir sur son rythme de croisière, de toute façon, avec la foule, hors de question de prendre des risques, de slalomer, vous allez forcément perdre autour de 30 secondes dans le trafic, mais qu’est ce que 30 secondes par rapport a ce qui vous attend ! Au Grand Palais a droite, vous devez donc déjà avoir repris votre foulée standard qui va vous mener au bout !

Place de la Concorde, on tourne à gauche ! En fait cette première partie de course, du kilomètre 2 au kilomètre 6, est honnêtement facile, roulante et surtout magnifique avec la Place Vendôme, ou l’Opéra Garnier, la rue de Rivoli avec le nouveau bâtiment du BHV ou l’hotel de Ville de Paris (qui correspond au KM5 ou vous pouvez prendre une 1ere gomme Stimium® Pro-Nrj), par exemple. Sur cette portion « facile » ou on fait monter le cardio, un paramètre a prendre en compte est le revêtement, faites attention car beaucoup de pavés subsistent et le sol n’est pas totalement rectiligne, faites donc attention au risque d’entorse et/ou ne pas trébucher.  

KM7 - KM9 : L’Avant Bois de Vincennes – Premières difficultés.

Apres la rue de Rivoli, fini le shopping la première partie facile.  Après le passage sur la rue du Faubourg St-Antoine, il y a un virage à droite qui introduit la première difficulté de ce parcours, la cote de la rue de Reuilly, qui honnêtement a pieds, en velo ou en bus, n’est pas insurmontable, mais qui fera déjà un peu de dégâts après 30 a 40 minutes de course. La côte fait un peu moins d’1,5km et le pourcentage augmente sur la fin de la montée, on recommandera donc d’y aller progressivement (il y a moins de choses a voir ici donc il faut se concentrer sur sa respiration, surtout que l’avantage de cette rue est qu’on est généralement a l’abri du vent. On peut ensuite un peu récupérer sur l’avenue Daumesnil qui est peu difficile, en légère descente, et agréable avec ces arbres et son revêtement sans pavés.

KM9 - KM19 :Le Bois de Vincennes

On va sortir du Bois de Vincennes, en le voyant différemment des précédentes visites pédestres ou cyclistes ! On y entre assez facilement, dans la foulée de l’avenue Daumesnil qui descendait, mais en réalité, on va vite se rendre compte que le parcours sur le bois de Vincennes n’est jamais plat, et constitue en réalité une succession de faux plats, à monter et descendre. Au Km10 et KM15, ne pas hesiter a prendre une 2eme gomme Stimium® Pro-Nrj. Ce sont de grandes lignes droites donc on verra assez facilement de loin le petit dénivelé positif ou négatif. L’avantage de cette partie, c’est qu’on entend les oiseaux, il y a souvent de l’air, en mars les feuilles réapparaissent sur les arbres, procurant une sensation très agréable. Une difficulté possible à prendre en compte sera le vent, une fois que vous aurez virez plein ouest a l’hippodrome de Vincennes. Encore une fois, le vent est très souvent d’ouest en mars, ce qui peut signifier que cette 2eme partie de course (a partir du km 15) peut se faire face au vent. Si tout va bien, si votre entrainement a été bon, vous devriez être encore en forme en sortie du bois, il ne faut pas avoir brulée toutes ses cartouches, c’est maintenant qu’on va rentrer dans la partie la plus dure de la course.

KM20 - KM24 : Retour a Paris par la Porte de Charenton 

Après le bois de Vincennes, retour dans Paris intra-muros par la porte de Charenton. En toute transparence, ce n’est pas la partie la plus agréable, rien d’exceptionnel visuellement parlant au niveau des monuments, cependant, l’un des endroits avec le plus d’ambiance, souvent, avec de nombreuses animations musicales, et pas mal de public. C'est ici vers le KM20 qu'on recommandera un stick de Stimium® Mc3   si vous avez pu en prendre 1, pour eviter les crampes qui peuvent commencer a apparaitre deja. On arrive sur un équivalent de semi-marathon a ce stade, donc on a une bonne idée de sa forme, mais surtout de la performance qu’on va pouvoir accomplir aujourd’hui ! On va ensuite plonger a partir de la place de la Bastille vers les quais, le jardin des Plantes est juste en face de la Seine.

KM24 - KM32: Les Quais de Seine magnifiques pour admirer la rive gauche.

C’est un vrai moment charnière dans la course. Une fois sur les quais de Seine, on sent déjà l’écurie, on sait qu’on est sur le chemin du retour, et que ne restera plus ensuite que le Bois de Boulogne. On a donc souvent un surplus d’énergie en arrivant sur les quais surtout que la route est plate, on voit souvent des coureurs reprendre des couleurs et accélérer a cet endroit. On déconseillera de notre côté, car les quais sont longs, 8km, possiblement face au vent, ce n’est pas si simple ! Aux KM25 et KM30, on conseillera de prendre nos Gommes Stimium® Boost .Et vient une autre difficulté, qu’on rentre rarement en course, les tunnels ! Le premier c’est le tunnel des Tuileries qui fait un peu plus de 1km, avec une grosse descente pas simple à gérer pour les articulations et les cuisses, pour ceux qui sont un peu claustrophobes, s’habituer sur 4/5/6 minutes a courir dans un environnement ferme et noir ne sera pas si simple, surtout après avoir admire Notre Dame de Paris quelques mètres avant.  passé. Déjà le descendre fait mal, la descente n’est pas vraiment progressive, et par définition si on l’a descendu, il faut en ressortir 1km plus loin, et la montée ne sera pas plus agréable ! Une fois le 1er tunnel passé, vous en aurez 3 autres a enchainer, toujours avec descente et montée avant chacun de ces intermèdes noirs et sombres. Mais ceci est compense par la vue extraordinaire sur la rive gauche de Paris (le Pont Neuf, la Monnaie de Paris, le musée d’Orsay, la vue sur la Tour Eiffel …). Aux Invalides, on est au 30eme kilomètre, on va longer les quais vers le sud, c’est parfois un petit moment de répit, notamment avec un vent du nord qui peut aider et nous pousser un peu, et surtout, en préparation de ce qui va suivre !

 

KM32 - KM35: L’Avant Bois de Boulogne – La difficulté principale avec le boulevard Suchet 

En face du quai André Citroën (que l’on n’apercevra pas), au km32, on vire à droite vers le Boulevard Exelmans, avec une courte montée d’environ 300m Boulevard Exelmans pas difficile mais qui tire un peu dans les jambes au 33eme kilomètre. Vient ensuite la difficulté principale du parcours, avec le Boulevard Suchet qui est une côte de plus de 500 m avec des passages à plus de 5% en dénivelé, en considérant qu’on est maintenant au 34eme kilomètre. Le conseil sera évidemment de réduire le rythme, de ne pas se mettre dans le rouge, et de garder de l’énergie et de la force, car il reste encore plus de 8 km à parcourir avant l’arrivée avenue Foch. Avant ou apres la côte du Boulevard Suchet, on recommandera une nouvelle Gomme Stimium® Boost .

KM35 - KM39 :Le Bois de Boulogne – la période de récupération 

Une fois l’enfer (le mot n’est pas trop fort, vous verrez !) de la cote du Boulevard Suchet passé, on bascule sur 4km vraiment agréable dans le bois de Boulogne (évidemment agréable si on a conservé de l’énergie). Cela peut être un bon moment pour relancer votre allure si vous sentez que votre corps répond correctement, il n’est pas rare de voir des coureurs accélérer ici pour récupérer notamment le temps perdu sur la précédente difficulté.   On tourne autour du Lac, on longe la Fondation Louis Vuitton, ou une derniere gomme Gommes Stimium® Boost permettra de finir avec l'energie necessaire, c’est calme, reposant, et on sait que l’on touche au but !

KM40 - KM42 : L’arrivée – les 3 derniers kilomètres pas si simples 

En sortie de Bois de Boulogne, on aperçoit mieux l’Arc de Triomphe, que l’on voit déjà précédemment dans le Bois selon les endroits. Mais si on le voit, ce beau monument, on voit également le relief, qui n’est en fait qu’un long faux plat sur ces 3 derniers kilomètres ! Même si c’est dur, on voit peu de coureurs marcher alors même que ce long faux plat n’est vraiment pas agréable, mais quand on aperçoit a Porte Dauphine la borne 42, on se sent voler, il y a beaucoup de spectateurs, des amis, de la famille, des coureurs déjà arrives, on voit aussi des inconnus se lancer dans un petit sprint pour finir en trombe sur la ligne d'arrivee, sur l’avenue Foch, avec ces beaux hôtels particuliers qu’on admire …pas du tout, tellement on regarde l’Arc de Triomphe et surtout l’arrivée qui se profile.

Apres ces 3h/4h de running sur cet incroyable parcours,  il sera evidemment conseille de prendre Stimium® Mc3 ou Stimium® Mc3 powder pour réduire les risques de crampes, et pour combattre la fatigue musculaire, liee a la course, mais aussi au stress de la compétition. Mais egalement Stimium® Rgn3 Reload ou Stimium® Rgn3 Clean-Up pour se restocker en vitamines et minéraux après cet immensive effort. Enfin, plusieurs athletes prennent maintenant notre Mix Stimium® Iso Carb, pour reconstituer ces sources de glycogène et protéiques.

Vous l’aurez compris, on adore le marathon de Paris. Comme celui de Rome, ou de Prague, c’est un mélange de courses et d’histoires. On est évidemment tout le temps concentre sur sa course, son cardio, ne pas rater les points de ravitaillement, mais on trouve toujours un monument, proche ou plus loin, qui peut nous donner un point de repère pour avancer, toujours, vers le final. C’est aussi une course très bien organisée, pas forcément aussi festive que ce que l’on peut retrouver chez les anglo-saxons par exemple, mais c’est probablement la course française la plus emblématique. C’est a faire une fois dans sa vie pour pouvoir dire, j'ai fait l'édition de telle annee ! On y voit autant d'hommes que de femmes, on y parle autant francais qu'anglais, on sait qu'on ne battra pas le record de l'epreuve et qu'on suivra peut etre morhad amdouni sur 1km seulement, mais c'est vraiment le pied de pouvoir courir dans cette si belle ville, sans le stress de la circulation, juste le bruit des baskets claquant sur le bitume, combinee aux respirations de tous les coureurs.

Produit lié à cet article

Stimium® Mc3 le stick gel sans sucre numéro 1 en France dans les sports d’endurance pour la récupération avec un complexe unique de malate de citrulline et magnésium pour réduire la fatigue musculaire, soulager les crampes et augmenter la production d’ATP et l’oxygène dans les muscles. A prendre en récupération mais aussi en préparation ou même pendant l’effort

Stimium Mc3

Epreuve mythique, la plus importante de France, devenue très prisée des runners du monde entier, le marathon de Paris continue d’attirer toujours plus de coureurs, avec une organisation bien huilée (pour la course comme sur...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

service client disponible
SERVICE CLIENT 24/7

Notre équipe est à votre disposition pour toute question sur nos articles ou votre commande.

paiements sécurisés
PAIEMENTS SÉCURISÉS

La gestion de nos paiements en ligne sont 100% Sécurisés par notre partenaire SystemPay

livraison rapide
LIVRAISON GRATUITE

En Relais, Colissimo ou Chronopost, à partir de 60€ la livraison est offerte. Profitez-en !

satisfait ou remboursé
SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Nous proposons le Satisfait ou Remboursé pendant 14 jours après réception des articles !