Musculation et cyclisme : une alliance gage de performances !

Musculation et cyclisme : une alliance gage de performances !

Sep 11 , 2021

Jean Baptiste

Les cyclistes sont encore trop nombreux à penser que la musculation est inutile. Ils ne lui trouvent que des inconvénients et ont tendance à oublier qu’un corps musclé, fait toute la différence, même à vélo ! Technique et musculation doivent devenir des alliées si vous voulez performer. Que peut apporter l’entraînement musculaire au cycliste ? Suivez-nous, on vous dévoile les coulisses d’une alliance qui est gage de performances.

Les avantages de l’entraînement musculaire pour le cyclist 

Comme dans n’importe quelle discipline sportive, la force musculaire a son importance dans le cyclisme. Pourquoi ? Lisez la suite !

Le vélo, c’est aussi une histoire de force !

Dans la pratique physique, on distingue différents types de forces :

  • La force maximale désigne le poids maximum qu’une personne est capable de déplacer ou de soulever.
Stimium® Pwr Creatine

Augmentation du travail effectué, des exercices simples et répétitifs et de l’adaptation musculaire pendant l’effort / réduit l’effet de la fatigue physique et mentale

 

 

Augmentation du travail effectué, des exercices simples et répétitifs et de l’adaptation musculaire pendant l’effort / réduit l’effet de la fatigue physique et mentale

  • La force relative est le rapport qui existe entre la force maximale et le poids de la personne.
  • La force explosive décrit la capacité d’un muscle à se contracter dans un laps de temps plus ou moins court.
  • La force d’endurance ou endurance musculaire définit la capacité d’un muscle à poursuivre un effort de façon prolongée.

Ces forces ont plus ou moins d’impact dans la pratique cycliste. Une chose est sûre : pour être bon, il faut être puissant ! Plus vous êtes fort, plus vous pédalez vite, moins vous avez de difficultés à maintenir une bonne posture, plus vous êtes endurant. Ces capacités sont essentielles dès que l’on veut s’adonner réellement au cyclisme et tenter l’ascension de cols, courir des sprints ou faire des accélérations.

Comment les acquérir ou les améliorer ? Mêlez cyclisme et musculation, découvrez la musculation cycliste ! Hors de question de prendre du poids, nous direz-vous ? Rassurez-vous ! Ce n’est pas un problème !

Se muscler sans prendre de poids : c’est possible !

Mieux vaut être léger lorsque l’on pratique la course cycliste. C’est même pour cette raison que de nombreux coureurs évitent la musculation : ils ne veulent pas grossir ! C’est un faux problème. Il est possible de se muscler sans prendre de poids. Comment ? Travaillez la force musculaire, et non la masse !

Sculter votre corps  /Régénérer vos muscles  / Perdre de la masse grasse

Sélectionnez les chaînes musculaires que vous voulez améliorer. Pour un cycliste, les quadriceps, les fessiers, les ischio-jambiers sont essentiels, mais il ne faut pas oublier les muscles de maintien tels que les abdominaux ou les lombaires. Pour les renforcer facilement, optez pour le gainage !

Profitez aussi de vos séances de musculation pour rééquilibrer les forces : travaillez vos ischio-jambiers pour compenser les quadriceps, souvent plus développés, et gagnez un geste de pédalage plus précis. Performance assurée lors de vos grands braquets !

Comment se préparer physiquement lorsque l’on est cycliste ?

 Musculation et cyclisme peuvent faire bon ménage, nous l’avons vu. Restent deux problèmes à résoudre :

  • Quels exercices mettre en place ?
  • Quand les faire ?

Quels exercices privilégier ?

Nous vous conseillons de privilégier des exercices qui font travailler les muscles de manière complète. Tous ces exercices peuvent être intéressants pour le développement de la force ou pour gagner en explosivité. Tout va dépendre de la façon dont vous allez les pratiquez. Avec charge, vous insistez sur la force maximale, avec la pliométrie, vous améliorez votre force explosive.

Les meilleurs exercices à utiliser dans ce cadre :

  • Le gainage, notamment la planche, vous permet de gagner en maintien et de protéger votre dos.

 

Sculter votre corps  /Régénérer vos muscles  / Perdre de la masse grasse

  • La fente en avant est bien adaptée aux cyclistes. Avec elle, vous sollicitez vos cuisses en profondeur tout en travaillant vos abdominaux. Un exercice tout-en-un !
  • Les pompes vous assurent un parfait équilibrage du haut du corps, souvent laissé pour compte dans la pratique du vélo.

Une pratique régulière de ce type d’exercices a forcément un impact sur votre activité. Tout devient plus facile. Certes, mais quand est-il possible d'intégrer cette musculation cycliste à votre pratique ?

Quand se préparer ?

Arrêtez de penser que le travail de force doit se limiter à la trêve hivernale. Vous avez tout à gagner à le pratiquer régulièrement. On parle, d'ailleurs, dans ce cas, de Préparation Physique Générale (PPG). Si vous envisagez de faire de la compétition, le mieux est de commencer par un travail sur la force maximale et de finir par un travail sur la force explosive. Pensez-y lors de vos phases de PPS (Préparation Physique Spécifique). Travailler régulièrement la force est essentiel, car elle diminue rapidement lorsqu'elle n’est pas entretenue ! Alors, ne faites plus l’impasse sur la salle de musculation si vous voulez réellement progresser !

Adopter la musculation peut être un bon moyen d’améliorer ses performances à vélo. Il faut, toutefois, veiller à ne pas oublier un autre pan de la réussite : l’alimentation !

 

 

Réduit la fatigue musculaire et soulage les crampes

 

Aide au développement musculaire / empêche le catabolisme musculaire / aide à la récupération