DOSSIER STIMIUM | Pourquoi se mettre au Fitness ?

Dossier Stimium | Pourquoi se mettre au fitness ?

Le Fitness, c’est quoi exactement ? Le Larousse définit ce terme comme un “ensemble d’activités de mise en forme comprenant de la musculation, du stretching et du cardio-training”. De nos jours, vous le voyez partout : du CrossFit® à la salle de sport, des plages de Los Angeles à la Gym Suédoise. Ce sport – d’origine américaine – n’a cessé d’évoluer et de se diversifier pour répondre à toujours plus d’attentes de la part des novices, chaque jour plus nombreux à « se mettre au fitness », comme des initiés.

La variété est telle qu’il y a de quoi s’y perdre. Surtout quand on décide de “s’y mettre”. C’est pourquoi les experts du #TeamStimium ont développé ce guide du Fitness pour vous aider à y voir plus clair et à faire les bons choix.

 

L’importance du Fitness, du sédentaire au sportif aguerri

1) Les origines du Fitness

Le Fitness, créé à la fin des années 60 par le médecin et lieutenant-colonel américain Kenneth Cooper, avait pour objectif originel de gainer le corps et de maintenir en forme. Son ouvrage, “Aerobic”, posa les fondements de la discipline qui fut ensuite popularisée par Jane Fonda à travers “Work Out”, son émission télévisée pendant les années 70. Une dizaine d’années plus tard, en France, Véronique et Davina popularisent ce nouveau sport avec Gym Tonic tous les dimanches matins à la télévision.

Au fur et à mesure de l’évolution du Fitness, l’Aerobic est devenu une des disciplines de ce sport dont les objectifs primordiaux restent:

  • Perdre du poids
  • Affiner la silhouette et dessiner les muscles
  • Améliorer sa condition cardio-vasculaire
  • Gagner en souplesse

La clientèle des salles de sport, qui reste à majoritairement féminine (60%), ne cesse de croître  : nous sommes de plus en plus nombreux à « nous mettre au fitness ». Il devient aussi commun, aujourd’hui, de se donner rendez-vous au cours de Bike (ndlr : cours de vélos d’intérieur en studio spécialisé) de 7h30 du matin plutôt qu’à l’Happy Hour du bar du coin.

Depuis 2010, la musculation a connu un véritable boom en France, avec une augmentation conséquente du nombre de salles de sports et une diversification des activités qui y sont proposées. Ces salles de musculation, qui étaient à l’origine plus destinées à une clientèle masculine, se sont adaptées à une clientèle féminine qui n’hésite plus à venir y soulever de la fonte.

Un autre phénomène démonstratif de l’engouement pour la discipline est le Salon du Body Fitness. Ce “rendez-vous des passionnés du Fitness” réunit chaque année, à Paris, professionnels et amateurs de Fitness autour des dernières innovations via des exposants, des conférences, des démonstrations et des conventions auxquelles tout le monde peut participer.

 

2) Le fitness, un complément idéal à tous les sports

Au fil de son évolution, le fitness a très largement débordé du cadre de ses objectifs originels, touchant du même coup un public de plus en plus large. Il s’adresse dorénavant à tous types de 

Fitness - CrossFit | STIMIUM Sport-Nutriprotection

sportifs et s’affiche comme une activité complémentaire idéale pour le marathonien, le cycliste ou le footballeur.

Lorsqu’on parle de Fitness, on englobe différentes pratiques qui peuvent aller du Yoga au Body Combat. Une diversité qui est un avantage indéniable pour l’adhérent d’une salle de sports.

En effet, la marathonienne peut pratiquer du Pilates pour renforcer son transverse (ndlr : les muscles abdominaux profonds qui maintiennent les organes en place) et, ainsi, améliorer sa posture lors de la course à pieds et optimiser ses performances. Le cycliste peut varier son activité physique en pratiquant des cours plus ludiques et dansés comme la Zumba ou le Step. Le footballeur peut pratiquer des cours LesMills tels que le Body Pump pour renforcer sa musculature, sans pour autant se bodybuilder et garder ainsi son explosivité. Accéder à des appareils et des espaces libres permet aux joueurs de tennis d’effectuer un travail dynamique en pliométrie et d’avoir une meilleure qualité de déplacement.

Fait de mouvements simples, d’exercices pouvant se pratiquer au rythme de son choix, le fitness est un sport universel par excellence, s’adressant à tous les âges, à tous les niveaux et autant au public féminin que masculin.

 

3) Les avantages de la salle de sport

Être à l’intérieur

Si vous n’habitez pas dans le Sud de la France, vos sorties longues vous semblent deux fois plus difficiles en hiver. Courir dans le Bois de Boulogne est, certes, plus sympathique que sur un tapis de course, mais l’avantage de ce dernier est qu’il est toujours au chaud, bien entretenu et, s’il vous lasse, vous avez toujours la solution d’aller suivre un cours de cardio pour varier les sensations.

Le suivi

Bien que certaines salles proposent un service avec vidéos et appareils guidés uniquement, la majorité des salles de Fitness bénéficient de coachs sportifs diplômés (obligatoire en France). L’œil d’un expert vous permet de vous dépasser quel que soit votre objectif : perte de poids, améliorer votre endurance ou vous muscler.

Sociabiliser

Contrairement à une séance de piscine, il est rare de ne parler à personne pendant un cours de Fitness. Il est également agréable de s’y retrouver entre collègues avant ou après le travail. L’effet de groupe renforce la motivation. On abandonne moins facilement le cours de TRX où on retrouve un groupe d’amis le mercredi soir que les séances de natation effectuées en solitaire après le travail…

La variété

C’est un des avantages majeurs de la discipline. Espace de musculation et de cardiotraining, stretching, cours chorégraphiés, aqua-bike, Crossfit, concepts néo-zélandais LesMills, etc. Chaque année, le panel de propositions des salles de fitness s’enrichit de nouveaux programmes pour vous aider à atteindre vos objectifs, et cela pour tous les niveaux.

Il ne s’agit donc pas de catégoriser le Fitness comme une activité à part de votre sport de prédilection mais comme un parfait complément. Que ce soit pour renforcer certains aspects de votre préparation ou, tout simplement, pour varier les plaisirs, vous pouvez trouver votre bonheur dans la large gamme d’exercices qu’englobe le fitness.

 

4) Sédentaires, le Fitness est pour vous

L’OMS recommande une activité physique régulière en fonction de l’âge.1 Si vous avez l’impression d’être trop sédentaire et cherchez une activité qui ne demande pas trop d’apprentissage technique et que vous pouvez pratiquer à votre rythme, le fitness est une solution idéale.

 

Fitness - Zumba | STIMIUM Sport-Nutriprotection

Comment se mettre au Fitness ? Tour d’horizon.

La France est devenue ces dernières années le troisième plus gros marché européen du secteur de la remise en forme derrière L’Angleterre et l’Allemagne. C’est donc naturellement que les offres proposées aux Français ne cessent d’augmenter et de se diversifier. Quelles sont les tendances? Quel est le bon choix à faire selon ses envies, ses objectifs et ses moyens financiers? Décryptage par le #TEAMSTIMIUM…

 

1) Les salles de fitness « classiques »

Par « salles de fitness classiques », on entend les salles de sports qui proposent des cours collectifs et un espace de musculation.

L’espace de musculation est, la plupart du temps, encadré par un coach sportif diplômé. Sa présence est comprise dans le prix de l’abonnement. Si vous désirez des séances personnalisées, celles-ci se paient en général en supplément.

Concernant les cours collectifs, ces derniers varient en fonction des salles et des coachs. Les cours emblématiques de type « abdos-fessiers » et « TBC » (Total Body Conditioning) sont, petit à petit, remplacés par des nouveaux concepts. 

LesMills - Anaïs Aragon du #TEAMSTIMIUM

Le leader mondial de ces concepts est la marque LesMills, en hommage à Leslie Mills, père du fondateur Philip Mills et ancien athlète de haut niveau pour la Nouvelle Zélande.

 

FOCUS : LESMILLS

Les concepts LesMills consiste en des cours pré-chorégraphiés et identiques partout dans le monde. Une nouvelle chorégraphie est proposée tous les trois mois avec des « soirées de lancement », ce qui permet de progresser à son rythme, en connaissant plus ou moins ce qui nous attend avant le début du cours. Renforcement avec barre, cardio inspiré des sports de combat, vélo d’intérieur ou encore danse : LesMills propose quasiment tous les types d’activités possibles en intérieur. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à jeter un œil aux différentes offres et programmes sur leur site internet.

 

FOCUS : LE FREESTYLE

Bien que de moins en moins présent dans les salles actuelles, le « freestyle » est une des origines du fitness. Derrière ce terme se cachent les cours cardio de Step et d’Aerobic. Les salles parisiennes de référence sont Forest Hill et les CMG Sports Club. Ces cours peuvent être très intensifs niveau cardio et font appel à vos capacités de mémorisation et de coordination.

 

2) Les salles spécialisées, ou « studio »

Les premières salles qui furent qualifiées de « studios » étaient des salles spécialisées soit en Yoga, soit en Pilates (parfois les deux).

 

YOGA

Fitness - Yoga | STIMIUM Sport Nutri-protectionLe Yoga peut se pratiquer seul(e) ou en groupe. Ses bienfaits sur le corps et l’esprit sont reconnus partout dans le monde et la discipline originelle s’appelle le Hatha Yoga. Il existe 8 disciplines majeures du yoga.

Hatha Yoga

Une séance est composée de différentes postures enchaînées et associées à des exercices de respiration, on y recherche une amélioration de sa souplesse, un renforcement des articulations et une meilleure gestion du stress.

Ashtanga Yoga

Basé sur 8 principes : la maîtrise des sens, la méditation, la concentration, l’extase, l’autrui, le lâcher-prise, le calme dans la posture et le travail sur la respiration. Cette méthode est très dynamique et repose sur six séries de postures.

Vinyasa Yoga

Il permet de tonifier et de sculpter sa silhouette à travers des enchaînements dynamiques et fluides guidés par la respiration. Issu de l’Ashtanga Yoga, le rythme y est plus soutenu et permet de se dépenser et de transpirer à chaque session.

Iyengar Yoga

Variante moderne du Yoga, on y utilise des accessoires pour la rendre accessible à tous et ainsi modifier la difficulté selon le niveau du pratiquant.

Yin Yoga

Les postures sont maintenues plus longtemps, on y travaille en profondeur et on favorise le lâcher-prise par le silence qui y règne durant la séance. Il est souvent utilisé comme complément à d’autres sports car il permet d’améliorer la flexibilité et de renforcer les tissus conjonctifs.

Yoga Nidra

Chaque séance commence par le pratiquant prononçant son sankalpa : une affirmation de la qualité qu’il aimerait développer. On se concentre ensuite sur la visualisation et de nombreux exercices respiratoires.

Bikram Yoga

Cette forme de Yoga se pratique dans une salle humide et chauffée à 40°C. On y enchaîne des postures intenses et de courte durée. Cela permet d’éliminer les toxines en oxygénant le sang et d’améliorer ses capacités cardiaques.

 

PILATES

Le Pilates, du nom de son fondateur Joseph Pilates, est une pratique physique adaptée aux débutants comme aux confirmés pour améliorer sa concentration, sa souplesse et son gainage. Tout comme le Yoga, le Pilates peut se pratiquer seul, via une machine appelée Reformer, ou en groupe, on l’appellera dans ce cas Mat Pilates car la séance s’effectue sur un tapis. Dans les deux cas, le Pilates est basé sur 6 principes fondamentaux :

Le centrage

On appelle « le centre énergétique du corps » la sangle abdominale, du pubis aux côtes. Le pratiquant doit y prêter attention durant toute la séance.

La concentration

En Pilates, le plus important est l’exécution des exercices. On privilégie la qualité à la quantité et cela nécessite une concentration permanente.

La fluidité

Comme un danseur, le pratiquant de Pilates cherche une grâce et une fluidité dans ses mouvements dans un souci de qualité d’exécution.

La précision

Les gestes sont effectués de manière précise et minutieuse afin d’avoir un résultat optimal sur la musculation du pratiquant.

Le contrôle

Chaque exercice propose différents niveaux de difficultés. Le but n’est donc pas de chercher à prendre l’option la plus dure si on ne maîtrise pas totalement les précédentes. Il faut être capable de contrôler son corps parfaitement durant la totalité du mouvement pour le valider.

La respiration

La respiration guide le mouvement, il faut trouver l’harmonie entre la respiration et l’exécution afin de travailler de manière efficace.

 

FOCUS : REFORMER PILATES

On appelle Reformer, ou Cadillac, la « machine » qui est utilisée en Pilates dans certaines sessions. Le Reformer permet de mobiliser tout le corps en permanence en influant une résistance continue. Cette machine est équipée de ressorts pour réduire les blessures et la plupart des exercices sont effectués en position horizontale.

Fitness - Vélo | STIMIUM Sport Nutriprotection

 

LES STUDIOS VELOS

Ils sont de plus en plus nombreux. A Paris, ils se nomment Dynamo, ou encore KiWill pour les plus connus. Ici, le principe est simple : on monte sur un vélo d’intérieur et on pédale ! Mais ça, c’est si vous êtes seul chez vous. Dans ces studios spécialisés, le vélo prend une autre dimension. Le coach vous fait vivre une séance de sport qui se compare à un véritable voyage sportif entre amis ! Ambiance, musique, conseils, suivis… Rien n’est laissé au hasard ! Jusqu’à la bouteille d’eau qui va bien, la serviette et les chaussures de cycling, mais aussi une panoplie de petites crèmes et de soins pour l’après séance. On s’y sent bien ! Comptez entre 30 et 40€ pour une séance.

 

LES STUDIOS BOOTCAMP

La dernière nouveauté dans le milieu de la remise en forme.

Directement inspirés des Etats-Unis, ces studios regroupent plusieurs activités basées sur le HIIT (High Intensity Interval Training). C’est-à-dire que vous réalisez plusieurs exercices à un rythme intense pendant un cours laps de temps. L’intérêt est de « choquer » votre corps et de proposer de nouveaux exercices à chaque séance ! Vous pouvez y trouver aussi bien du cardiotraining que du renforcement musculaire dans le même entraînement. On ne s’en lasse pas ! Mouvements fonctionnels, course à pieds grâce aux derniers tapis de course innovants AirRunner, exercices avec Kettlebell… Les possibilités d’enchaînements sont quasiment infinies. Si cela vous tente, vous pouvez essayer les studios comme Episod, Midtown, et Cluster à Paris. Tout comme les studios vélo, un service de qualité accompagne en général la prestation et on compte entre 30 et 40€ la séance.

Fitness - Home training | STIMIUM Sport-Nutriprotection

3) Pratiquer le fitness chez soi

Et oui, si vous ne disposez pas d’une salle de sport à proximité, que le sport à plusieurs ne vous plaît pas ou que vous préférez choisir la solution économique, il est possible de faire du Fitness à la maison !

Vous pouvez retrouver un large choix d’accessoires pour varier vos séances sur les sites e-commerce ou dans les magasins de sport. Si vous ne savez pas par quoi commencer et comment rester créatif dans vos entraînements, certaines émissions télévisées sont spécialisées pour vous faire bouger chez vous, la plus connue étant Gym Direct sur Direct 8. Pour les plus connectés d’entre nous, direction votre smartphone pour télécharger les applications comme Results, Freelectics ou Nike Training Club. Un réel suivi peut maintenant être réalisé et vous pouvez progresser à votre rythme et selon vos objectifs, sans sortir de chez vous ! Attention toutefois à bien écouter les consignes et, si possible, à faire vos séances devant un miroir pour être sûr(e) de réaliser correctement les mouvements. Sans coach pour vous corriger, la blessure peut vite arriver !

 

4) Les tendances pour se dépasser : CrossFit, Spartan Race, Mudd Day…

Le CrossFit

Techniquement, l’entreprise CrossFit a été créée en 2000, mais nous pouvons y trouver les origines bien plus tôt lorsque son fondateur, le gymnaste Greg Glassman, commença à utiliser des barres et des haltères pour améliorer ses performances. Compétiteur de nature, Glassman décida de ne pas devenir plus fort qu’en gymnastique, mais dans tous les sports qu’il entreprenait : vélo, course à pieds, musculation…

Devenu populaire de notre côté de l’Atlantique au début de la décennie, le CrossFit et ses « box » se développent un  peu partout dans l’Hexagone, grâce également à l’appui majeur de son sponsor Reebok.

Pour simplifier, chaque séance s’organisera autour d’un WOD (comprendre Workout Of the Day = entraînement du jour). Celui-ci est proposé par le coach de la session pour l’adapter aux pratiquants, par le responsable de la salle, ou par le site internet CrossFit qui affiche chaque jour un WOD différent à réaliser. Chaque WOD peut être réalisé en AMRAP (As Many Reps As Possible = autant de répétitions que possible pendant un temps donné), ou sous forme de circuit d’exercices à effectuer le plus rapidement possible (attention à bien réaliser chaque répétition pour que celle-ci soit « validée »).

Le Crossfit est rapidement devenu populaire par son efficacité. On progresse rapidement et on a toujours envie de faire plus de répétitions ou d’aller plus vite qu’à la session précédente ! Les transformations sur le corps, qui devient plus « fit » et sculpté, ne sont que la conséquence mais pas l’objectif principal de votre entraînement.

L’autre avantage du CrossFit est la force de sa communauté. Entrer dans une box de CrossFit, c’est intégrer une famille, une bande de copains/copines qui s’encouragent sans se juger et qui se poussent pour que chacun atteigne ses objectifs. Pour les plus motivés, c’est une participation aux CrossFit Games pour tenter de devenir le prochain « Fittest Man on Earth » comme Rich Froning Jr !

Petit conseil de l’équipe Stimium avant d’aller dans une box de Crossfit, jetez un œil à ce lexique proposé par le #TEAMSTIMIUM pour ne pas être complètement perdu. Le CrossFit est une famille, mais également un langage à part !

Spartan Race Anaïs Aragon - STIMIUM

Spartan Race

Les Spartan Races ont été créées par le coureur aventurier Joe DeSena. Celles-ci sont arrivées en France au début des années 2010 et elles promeuvent le dépassement de soi. Mais qu’est-ce qu’une Spartan Race exactement ? Il s’agit d’une course à obstacles où vous rampez sous des fils barbelés, courez dans la boue, sautez au-dessus d’un feu ou encore grimpez une palissade. Avec plus de 30 000 pratiquants en France, il s’agit de l’organisation la plus reconnue dans la discipline. Les parcours sont variés tout comme la distance : de 6 à 20 kilomètres pour certaines ! La Spartan Race propose ses propres championnats d’Europe et du Monde, ses entraînements appelés Spartan Workout, sa formation de coachs (les Spartan SGX) et ses événements. Pour l’occasion, nous avons un ambassadeur de choix dans notre #TeamStimium avec Anaïs qui est coach Spartan et qui organise régulièrement des Spartan Workout dans le Sud-Ouest de la France. Anaïs était bien entendu présente pour l’événement Spartan de l’année le 17 Mars prochain au Stade de France.

 Mud Day

Le Mud Day (jour de la boue en anglais) s’apparente à un parcours du combattant à faire seul ou en équipe. Celui-ci se décompose en 22 obstacles répartis sur 13 km à travers des efforts variés et dynamiques. Il s’agit d’une discipline très populaire dans les entreprises qui n’hésitent pas à monter leur « team » pour resserrer les liens. Sensations et boue garanties !

 

Fitness : les erreurs à ne pas commettre

Nous y sommes, vous avez pris votre résolution et vous allez vous lancer dans votre nouvelle aventure : le Fitness. Qu’importe la solution que vous avez choisie : salle de Fitness, box Crossfit, programme Freeletics… Pour vous accompagner et vous permettre le meilleur démarrage possible, le #TEAMSTIMIUM a listé quelques erreurs à ne pas commettre.

 

1) Vouloir tout faire

Il s’agit du problème de beaucoup de débutants lorsqu’ils commencent un programme dans une salle de Fitness. L’abondance de choix de cours collectifs, une motivation à son maximum, une envie de résultats immédiats, etc. L’envie est grande de vouloir toucher à tout. Mais cet enthousiasme a tendance à vite retomber. Comptez généralement 3 semaines… Car la plupart des nouveaux inscrits à la salle de fitness lâchent dès avant la fin du premier mois !

Notre conseil : commencer doucement mais sûrement. Ne vous chargez pas avec un nombre de séances trop important. 2 à 3 séances par semaine le premier mois suffisent amplement, surtout si vous ne pratiquiez aucun sport auparavant. Choisissez des activités qui vous plaisent, ne vous forcez pas à faire du Body Combat parce que « ça fait brûler des calories » si vous ne supportez pas les arts martiaux ! Variez les séances.Testez la Zumba, le RPM, le Step. Profitez du choix qui vous est proposé, sachant que, contrairement au buffet du brunch du dimanche, il est fortement conseillé de vous resservir si ça vous a plu !

 

2) Se comparer aux autres

Quand on intègre les salles de remise en forme, il est tentant de vouloir se comparer aux autres. Mais la seule chose qui compte est votre corps et votre bien-être. Chacun évolue différemment et ce n’est pas parce que votre collègue vient une fois par semaine seulement, qu’elle mange du chocolat tout l’après-midi et qu’elle a le corps dont vous rêvez que vous obtiendrez le même résultat en suivant son mode de vie. Notre conseil : comparez-vous… avec vous-même ! Sachant que, pour cela, la balance n’est pas le meilleur interlocuteur.

Pour réellement voir comment vous évoluez, prenez une photo de vous chaque mois (même cadrage, même position, même éclairage) et observez les changements au fur et à mesure. Il est intéressant de réaliser également comment vous vous sentez. En effet, certains résultats peuvent prendre du temps à arriver de manière visuelle mais sont bien présents physiquement : plus d’énergie au quotidien, un meilleur sommeil, un appétit mieux régulé… Il est important de noter ces changements et comment ceux-ci évoluent afin de bien prendre conscience que votre corps est en train de changer dans le bon sens !

 

3) L’importance du sommeil

Même avec la meilleure routine d’entraînement et une alimentation carrée, si vous ne dormez pas bien, vous ne pouvez pas obtenir de bons résultats.

Fitness - Sommeil | STIMIUM Sport-Nutriprotection

Prenez le temps de (bien) dormir

Le débat sur comment être en bonne santé tourne souvent autour de l’alimentation et de l’activité physique. Nous entendons tous les jours le fameux « manger-bouger » dans les campagnes publicitaires, mais ce n’est pas si simple et efficace. Parfois, la combinaison “manger mieux / bouger plus” est impossible. Et cela, pour une bonne raison : entre votre travail, votre vie sociale et vos entraînements, vous ne prenez pas le temps de dormir. Trop peu de gens se rendent compte de la véritable importance du sommeil…

Notre conseil : essayez d’avoir au minimum 6h30 de sommeil par nuit. Pour éviter de perdre inutilement de précieuses minutes, évitez l’usage d’appareils électroniques (téléphone, tablette ou ordinateur) 30 minutes avant le coucher pour que votre cerveau évite d’être surexcité par les écrans. Prévoyez l’heure à laquelle vous voulez vous réveiller le lendemain matin et allez vous coucher en fonction de celle-ci. Cela vous permettra de contrôler votre sommeil et d’être sûr(e) d’avoir toujours un repos suffisant.

 

4) Être trop draconien sur sa nutrition

Quand on commence le fitness, on entend énormément parler des protéines. Il faudrait en manger beaucoup ! L’ANSES recommande un minimum de 0,8g de protéine par kilo de poids corporel et par jour2, soit 56g pour un individu de 70kg. Voyez l’article très complet du Medecin du Sport Jean-Jacques Menuet pour en savoir plus sur les apports de protéines chez les sportifs.3Fitness - Alimentation | STIMIUM Sport-Nutriprotection

Un point sur les calories

Selon l’ANSES,l’apport conseillé est en moyenne de 2 400 à 2 600 calories par jour pour un homme adulte et de 1 800 à 2 200 pour une femme en fonction de sa taille, de son poids, son niveau d’activité physique.4 Pour perdre du poids, il “suffit” d’absorber moins de calories que celles dont on a besoin. Mais le poids ne doit pas être votre seul objectif. Ce qui importe est surtout votre ressenti et votre visuel. N’oubliez pas que le muscle est plus lourd que la graisse (ndlr : le muscle prendrait jusqu’à deux fois moins de place que la graisse). Si vous souhaitez renforcer votre masse musculaire, il est donc inutile de vous focaliser sur votre poids.

Certes, vos apports caloriques doivent être réguliers et en accord avec votre activité physique mais ils ne doivent pas contrôler votre vie. Mangez régulièrement, de 4 à 5 fois par jour, en évitant des portions trop importantes qui peuvent entraîner des problèmes de digestion et provoquer une fatigue conséquente. Privilégiez les produits non transformés en cuisinant si possible vos propres plats. Faites attention au sucre sans vous priver complètement.

Et les compléments ?

Les compléments alimentaires peuvent vous aider avant, pendant et après l’effort. Selon leur composition, ils peuvent vous aider dans la gestion de votre récupération, vous donner un coup de boost pendant l’effort, vous tonifier, vous aider à contrôler votre poids, ou encore vous permettre de maintenir votre souplesse articulaire. Voyez les compléments alimentaires comme un compagnon d’entraînement et non comme  une solution à vos problèmes. Ils sont là pour vous accompagner dans votre pratique sportive. Ces compléments doivent être en adéquation avec votre activité physique et vos besoins mais ne doivent surtout pas remplacer une alimentation équilibrée et variée et un mode de vie sain.

 

Des questions ? Des remarques ? Des expériences à partager ?

N’hésitez pas à interpeller le #TEAMSTIMIUM sur notre page Facebook ou sur Instagram.

 

1http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/44436/9789242599978_fre.pdf;jsessionid=6DF4897476C6C9048EA9300546C8F199?sequence=1 : Publication de l’OMS, 2010, ISBN 978 92 4 259997 8
2https://www.anses.fr/fr/content/les-prot%C3%A9ines (Recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
3https://www.medecinedusportconseils.com/2013/07/30/les-apports-de-proteines-chez-le-sportifs-conseils-simples-interet-dangers-des-proteines/ (Publication du Dr J.-J. Menuet, Juillet 2013)
4https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/nutrition-et-sante (Article publié sur le site de l’INSERM)

X