Le parcours du Marathon de Paris à la loupe

Le parcours du Marathon de Paris sous la loupe - STIMIUM

Update : modification du parcours du Marathon de Paris 2019

Le parcours du Marathon de Paris 2019 présente une légère modification par rapport à celui des années précédentes – sur lequel se base le récit de Jean-Pierre Giorgi, à lire ci-dessous.
A la sortie des Champs Elysées, les coureurs prendront en effet la direction de la Madeleine. Faites attention aux sections pavées !

——-

Le parcours du Marathon de Paris vu par Jean-Pierre Run Run

Même s’il ne fait pas (pour l’instant?) partie du cercle très fermé des World Marathon Majors qui regroupe les marathons de Berlin, de Boston, de Chicago, de Londres, de New York et de Tokyo, le Schneider Electric Marathon de Paris n’a pas à rougir de la comparaison avec ces derniers. Il faut dire que, chaque année, ce sont plus de 55.000 coureurs et près de 150 nationalités différentes qui parcourent les rues de la Ville Lumière ! Un succès énorme qui s’explique tant par le niveau de plus en plus relevé du plateau des participants que par le cadre unique dans lequel se déroule l’événement. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de courir, en toute liberté, au pied de quelques-uns des monuments touristiques les plus célèbres du monde…

Plongée « sportivo-touristique » au cœur du parcours du Marathon de Paris, en compagnie d’un de ses plus fidèles participants : Jean-Pierre Giorgi aka Jean-Pierre Run Run, marathonien émérite et membre du #TEAMSTIMIUM.

Premiers mètres et, déjà, premier frisson. C’est sur la plus prestigieuse des avenues – les Champs Elysées – qu’est donné le départ du Marathon de Paris. La balade commence par un faux-plat descendant. Gare, donc, à ne pas partir trop vite, aspiré par les champions qui forment l’avant du peloton. « Il faut aussi éviter de se laisser emporter par l’euphorie du départ, de la foule et du cadre dans lequel se déroule le départ », conseille sagement Jean-Pierre Giorgi, qui poursuit : « Un départ prudent est d’autant plus conseillé que, à partir de la Bastille, au Km 5, et jusqu’au Plateau de Gravelle (Km 16), le parcours n’a de cesse de s’élever. Le Marathon de Paris présente un dénivelé positif de 120 mètres sur l’ensemble du parcours. En comparaison, le Marathon de Berlin, qui est considéré comme le plus plat des Majors, présente 70 mètres de dénivelé positif. Quant au Marathon de New York, considéré comme le passage obligé pour tous les marathoniens, son dénivelé est considérable pour ce type de course puisqu’il atteint 300 mètres. Il est primordial d’introduire ces paramètres de course dans votre préparation en incluant du travail en côte et du renforcement musculaire pour gravir ces 120 m de D+. »

***
C’est l’occasion de (re)lire notre dossier Stimium
« Comment préparer au mieux votre marathon » ! 😉
***

Premiers kilomètres: profitez du paysage !

Après les Champs, direction la place de la Concorde pour contourner l’Obélisque et prendre la rue de Rivoli. Viennent les vues sur le Louvre puis sur l’Hôtel de Ville, la traversée de la Place de la Bastille… Calez bien votre rythme. Profitez à la fois du spectacle et de l’ambiance… Car vient, très vite, le Faubourg Saint-Antoine, premier faux-plat montant du parcours. Le tracé prend, en l’espace d’un kilomètre, une élévation de 15 m, ce qui peut laisser des traces pour plus tard. La place Félix Eboué, au 8e Km, annonce une alternance de montées et de descentes. Des montagnes russes qu’il faut gérer intelligemment jusqu’au 16e Km, qui correspond au point culminant de la course (altitude de 62 mètres soit 22 mètres de plus que le point de départ). Porte Dorée, le parcours sort de Paris intra-muros pour rejoindre le Bois de Vincennes. Le second ravitaillement, en plus de soulager ceux qui seraient partis un peu trop vite, offre un autre panorama de choix puisqu’il est situé juste avant le Château de Vincennes et son fabuleux donjon de 52 mètres. Au sortir du Bois de Vincennes, une fois passé l’Hippodrome, l’Avenue de Gravelle offre un long faux-plat descendant. « Cette configuration de route s’étend jusqu’à la Tour Eiffel, soit près de 15Km », précise Jean-Pierre Giorgi. « Profitez-en pour relâcher les bras et reprendre votre souffle. »

Retour en fanfare dans Paris intra-muros

C’est par la Porte de Charenton que s’effectue le retour dans Paris intra-muros. « A cet endroit, règne une ambiance digne d’une étape du Tour de France », s’enthousiasme Jean-Pierre Giorgi. « Le public est nombreux et manifeste sa joie en encourageant chaleureusement les concurrents. »

Jean-Pierre Giorgi - Marathon de Paris - STIMIUM
Jean-Pierre Giorgi au Marathon de Paris, au pied de la Tour Eiffel

De l’avis de nombreux marathoniens, c’est un des moments les plus agréables du parcours. Un plaisir bien vite renforcé par la satisfaction d’atteindre la moitié du parcours, à hauteur de la Gare de Lyon. Puis par une portion de course qui offre, d’après Jean-Pierre Giorgi, le meilleur point de vue sur la capitale : « Après l’Opéra Bastille, le parcours emprunte les quais. Les monuments et le public sont nombreux. On passe au pied de la Cathédrale Notre-Dame au Km 24, avant d’enchaîner avec le Musée d’Orsay 2 Km plus loin. Vient ensuite le point d’orgue de cette escapade touristique avec la Tour Eiffel, au Km 29. »   Une Tour qui abrite, outre un ravitaillement, un poste de secours précieux voire salvateur pour les participants atteints de crampes ou d’ampoules. Il faut dire qu’on approche du fameux mur des 30 Km. « L’arrivée au pied de la Tour Eiffel correspond à ce que j’appelle le Triangle des Bermudes« , confie Jean-Pierre Giorgi. « Car, à partir de ce point, tout peut arriver. Les compteurs et les jauges de carburant peuvent passer au rouge  vous pouvez perdre le contrôle de votre corps. Pour éviter cet écueil, il est nécessaire de scrupuleusement s’hydrater et s’alimenter tout le long du parcours. Surtout, ne sautez aucun ravitaillement : ils ont chacun leur importance ! « 

Bois de Boulogne : gare au mur des 30 Km !

L’entrée dans le Bois de Boulogne, quelques kilomètres plus loin, peut aussi asséner un coup au moral, surtout pour ceux qui commencent à piocher. « Le Bois est une partie difficile car le public se raréfie et il y a peu demonuments. Vous vous retrouvez seul avec vous-même. Il n’est pas rare de se demander ce qu’on est venu faire dans cette galère… » Difficulté supplémentaire : du Km 30 au Km34, le parcours s’élève de 22 mètres. Avec, en point d’orgue, la montée du Boulevard Suchet et ses passages à 5% de dénivelé ! Autant dire que le dernier point de ravitaillement, situé à hauteur de l’enceinte mythique de Roland-Garros, est indispensable. Heureusement, le profil du Bois est plutôt descendant (en faux-plat). Et sa sortie est également synonyme de fin de course. « Il se passe alors quelque chose d’incroyable », nous explique Jean-Pierre Giorgi. « Vous retrouvez des forces ! La voix du speaker, les acclamations, la musique et la vue, au loin, de la banderole d’arrivée vous font comprendre que l’issue est toute proche. Votre cerveau vous invite même à abréger ses souffrances. Il ordonne à votre corps de se presser, histoire d’en finir au plus vite. Vous serez surpris par ce sprint que vos jambes entament alors que, quelques kilomètres plus tôt, elles refusaient presque d’avancer ! » C’est pour toutes ces raisons que le Schneider Electric Marathon de Paris est magique. Stimium est fier de s’associer à cet événement exceptionnel en tant que fournisseur officiel, et de vous accompagner dans les différentes étapes de ce défi hors-normes. Laissons le mot de la fin à Jean-Pierre Giorgi : « J’ai connu de grands moments de souffrance et d’émotion sur ce parcours. Même si le tracé ne change pas, les sensations, elles, ne sont jamais les mêmes. Vivez votre course et ce challenge sans vous comparer aux autres – ce qui ne peut qu’amener du stress et des frustrations. Vous êtes unique. Comme cette course… »

Retrouvez les récits de course de Jean-Pierre Giorgi aka Jean-Pierre Run Run sur son blog ; Run, Reporter, Run

***
Envie de préparer votre marathon dans des conditions optimales ? Découvrez notre dossier « Préparez au mieux votre marathon »
***

X