Méthode Cyrano : courir moins pour courir mieux

Des marathoniens en pleine course durant le semi-marathon de Paris en 2009

Plus qu’une question de physique, courir un marathon demande une bonne connaissance de soi. C’est notamment la raison pour laquelle de nombreuses personnes peinent à atteindre la ligne d’arrivée car ne courant pas sur le bon rythme. Elles finissent alors en alternant course et marche car épuisées ou encore en marchant totalement car le corps ne suit plus. La marche n’est alors pas un choix mais la résultante d’un épuisement. Pourtant, intégrer la marche dès le départ comme régulateur peut s’avérer bénéfique.

La méthode n’est pas nouvelle puisque plusieurs coachs américains en parlent depuis de longues années. Mais Jean-Marc Dewelle, un coureur d’Ultra surnommé  « Cyrano », l’a codifié, lui donnant par la même occasion son nom.

Pour être efficace, la méthode Cyrano doit être adoptée dès le début de la compétition. Les portions du temps de course seront comprises entre 6 et 19 minutes, pour un temps de marche entre 45 secondes et 1 minute. Pour un 24h par exemple, il faut compter 6 minutes de course et 1 minute de marche. Alors que pour un 100km, 9 minutes 15 de course et 45 secondes de marche sont plus adaptées. Enfin, pour un marathon, alterner 24 minutes de course et 1 minute de marche semble un bon compromis.

Une méthode hybride

Le but premier de cette méthode est d’améliorer les performances sur des distances allant du marathon jusqu’à l’ultra. La méthode Cyrano ne vous fera pas courir plus vite, mais à vitesse constante en évitant un effondrement ou un épuisement prématuré, grâce aux pauses que représentent la marche. Les temps de marche permettent de faire baisser le rythme cardiaque de 5 à 10 pulsations, ce qui permet de ne pas trop augmenter le taux d’acide lactique et repousse donc la fatigue musculaire. L’avantage le plus évident se trouve au niveau des ravitaillements, puisque vous pouvez boire et manger sans risquer de vous étouffer…

La méthode Cyrano s’adresse à tous les coureurs, débutants ou confirmés, désireux d’améliorer leur niveau en vitesse ou d’enchaîner plus de kilomètres. Cette méthode n’est pas très contraignante et utilise le bon sens. Pour certains, il s’agira de courir vite sur une longue distance et pour d’autres, de courir le plus longtemps possible. À vous de choisir désormais ce qui vous convient !

X