Nos conseils pour rouler face au vent

Rouler face au vent: nos conseils | Stimium

Rouler face au vent : c’est une des hantises de nombreux cyclistes. Qui n’a jamais pesté contre cette impression de faire des efforts démesurés et de ne pas avancer ? Heureusement, il existe des techniques pour rendre ces moments moins difficiles. Suivez nos conseils et découvrez que faire du cyclisme face au vent peut devenir, sinon un plaisir, un véritable moteur pour votre progression.

Sortie vélo par temps venteux : planifiez votre itinéraire

Faire du vélo lorsqu’il y a du vent peut vite devenir insupportable. Pourquoi ? Un vent contraire crée une résistance supplémentaire et vous donne l’impression d’être dans une montée permanente. Il faut donc apprendre à gérer ce facteur climatique, notamment si vous vivez dans une région où Mistral, Vent d’Autan ou Tramontane soufflent régulièrement.

Rouler face au vent: nos conseils | Stimium

La première chose à faire quand on a prévu une sortie à vélo par temps venteux, c’est planifier un itinéraire qui permet de souffler un peu. Comment faire ? Sélectionnez des routes qui offrent des protections naturelles contre les rafales. Arbres le long des voies, champs de maïs à perte de vue et bâtiments sont autant d’éléments qui peuvent vous abriter.

Si vous vivez au fin fond de la campagne et que rien ne peut vous isoler des
embruns, choisissez votre itinéraire en tenant compte du sens du vent. Votre boucle vous paraîtra moins rude si vous l’attaquez face au vent et que vous la terminez avec un agréable vent arrière qui vous pousse et réduit vos efforts.

Surveillez votre équipement

Hors de question, si le vent souffle, de porter des vêtements amples pour votre sortie. Ils vont limiter votre vitesse et augmenter votre résistance au vent, vous obligeant à augmenter vos efforts à cause de l’effet parachute.

Si vous avez peur d’avoir froid, il vaut mieux opter pour une couche supplémentaire sous ou sur votre maillot. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de vêtements techniques et thermiques parmi lesquels vous trouverez certainement votre bonheur. Veillez également à ne pas laisser vos poches ouvertes. Elles constituent de véritables freins. Gardez-les fermées.

En ce qui concerne le vélo lui-même, pensez à votre sécurité et oubliez les roues aérodynamiques. Elles peuvent se révéler dangereuses en cas de bourrasques. Roulez léger. N’emportez que le strict minimum.

Améliorez votre technique

Rouler face au vent demande un peu de technique. C’est d’ailleurs l’occasion idéale pour la peaufiner. Commencez par baisser les vitesses afin d’augmenter votre cadence. De cette façon, vous réduisez vos efforts et vous évitez de vous couper les jambes .

Améliorez la posture de votre corps. Devenez aérodynamique ! Gardez vos coudes bien serrés et allongez votre dos au maximum. Votre résistance au vent diminue et vous vous sentez plus léger.

Rouler face au vent: nos conseils | Stimium

Si vous roulez en groupe, c’est le moment de vous protéger mutuellement. Évidemment, ne vous mettez pas dans la roue de l’un de vos camarades sans l’avoir prévenu. Vous devez travailler ensemble pour rendre votre sortie plus agréable.Comment procéder ? Mettez les coureurs les plus puissants devant. Ils affrontent le vent et protègent les autres. Alternez afin que personne ne s’épuise : faites en sorte que le coureur à l’avant du groupe change constamment.

Faites-en un entraînement

Un vent fort et de face peut devenir votre meilleur allié pour un entraînement. Rouler dans de telles conditions vous demande plus d’efforts et va vous permettre d’apporter de la variété dans vos sessions.

Vous avez prévu un entraînement un jour où cela souffle beaucoup ? Installez-vous face au vent et testez votre résistance musculaire et votre endurance. N’oubliez pas que vous êtes en train d’améliorer votre puissance et de progresser.

Ne maltraitez pas votre organisme. Si vous êtes face au vent, ne restez pas sur votre rapport de vitesse habituel. Baissez-le. Vous évitez ainsi de vous faire mal aux genoux et vous vous amusez plus parce que vous souffrez moins.

Ce n’est pas parce qu’il y a du vent que vous devez annuler votre sortie à vélo. Au contraire, profitez de ces conditions qui peuvent sembler défavorables pour vous programmer une sortie un peu différente et tirer le meilleur parti de cette expérience. Rouler face au vent vous permet d’optimiser votre entraînement et, si vous roulez en groupe, cela peut favoriser une meilleure cohésion.

Vous avez d’autres conseils pour aborder une sortie vélo face au vent ?
Partagez-les avec nous sur nos réseaux sociaux !

X