Boxer comme complément à votre pratique sportive

Le boxeur Souleymane Cissokho est sur le ring

Popularisée par des films comme Rocky et des champions à l’image de Mohamed Ali, Tony Yoka ou encore Estelle Mossely, la boxe a su séduire de nombreux adeptes. Comme l’explique un article d’Europe 1, la Fédération Française de Boxe (FFB) estime même le nombre de licenciés dans toute la France en 2016 à près de 60 000. Et si ce sport de combat est bien une discipline à part entière, il est également un excellent complément à la course à pied, au vélo ou tout autre sport d’endurance.

Il existe de nombreuses méthodes fitness autour de la boxe. Toutes sont basées autour de la pratique et des assauts mais aucune ne propose de combat. Ce qui permet d’avoir les bienfaits de la pratique sans l’œil au beurre noir ! Lors d’un entraînement, on peut retrouver les grands classiques de la discipline : la corde à sauter, le sac, le shadow boxing, sans oublier les pompes, les squats et les abdos. Grâce à la multiplicité des exercices proposés, l’ensemble des muscles du corps sont sollicités. Parmi les bienfaits de la boxe, on retrouve :  l’évacuation du stress, un bon renforcement musculaire mais également une meilleure coordination et une amélioration de votre endurance.

 

L’avis de Thibault Sury, auteur du blog No Pain No Gain Running et coach Stimium 

“Pour moi, la boxe et le fitness sont complémentaires. En effet, le cœur, les muscles, la coordination mais aussi la synchronisation, le mental et le timing sont sollicités durant ces deux activités. Mais la boxe présente bien d’autres bienfaits ! Elle permet également de travailler la confiance en soi, qui fait parfois cruellement défaut.

Durant mes cours, je l’utilise sous forme de round de 2 ou 3 minutes. Il m’arrive aussi de l’intégrer dans un circuit training classique. Soit 10 pompes, 15 squats, la planche durant 30 secondes puis on finit par 30 secondes de shadow boxing.

Merci à Thibault Sury, auteur du blog No Pain No Gain Running et coach Stimium.

 

X